Meeting Metz Moselle Athlélor 
Dimanche 10 Février 2019
Téléphone
TETES D’AFFICHE 2019 
 

Le plateau somptueux de la onzième édition du meeting Athlélor est sorti

Dominique Abisse, directeur du meeting Athlélor, a dévoilé, ce lundi, les premiers contours de sa onzième édition. Qui s’annonce extrêmement relevée.

 

L’habitué  

Comme en 2017 et comme en 2018, Christophe Lemaitre est de retour à Metz. Le TGV de Culoz, médaillé de bronze olympique et vice-champion du monde sur 200 m, jaugera son niveau du moment sur sa distance fétiche et sur 60 m. Où il avait, l’an passé, été reversé en finale B tant l’opposition était forte.
 


 

L’invité

Il y a deux ans, dans un changement de dernière minute, Mahiédine Mekhissi avait finalement dû se résoudre à renoncer au meeting Athlélor. Cette fois, il devrait être là. Alors que les Mondiaux de Doha sont programmés fin septembre seulement, le Rémois, double médaillé d’argent olympique sur 3 000 m steeple, sera l’épouvantail d’un 3 000 m plat qui accueillera aussi l’espoir Jimmy Gressier ou le local Yann Schrub.



La star

Génie au corps d’argile, Teddy Tamgho ne sera pas, comme en 2018, seulement dans les tribunes de l’Anneau messin. Le triple-sauteur français, référence internationale et déjà double champion du monde, tente un énième retour sur sa si traumatisante mais si spectaculaire discipline.
À 29 ans, celui qui peut se vanter d’être l’un des rares hommes à avoir dépassé la mythique ligne des 18 m (18,04 m, record de France en 2013) espère retrouver ses sensations pour aller le plus loin possible. Pour l’aider, Dominique Abisse a fait notamment venir le Cubain Jordan Diaz, 17 ans et qui a déjà sauté à… 17,41 m.
 

Les curiosités

Elles seront très nombreuses. Sur 60 m, l’Américain Mike Rodgers, déjà flashé à 9’’85 sur la ligne droite en été, sera à coup sûr l’un des meilleurs partants. Sur 200 m, son compatriote Elijah Hall, détenteur du record américain sur la distance en 20’’02, s’annonce comme un coriace adversaire pour Christophe Lemaitre.
Chez les dames, la Suissesse Léa Sprunger travaillera sa vitesse pure sur l’inédit 300 m, elle qui est championne d’Europe du 400 m haies, alors que la sauteuse en longueur Eloyse Lesueur aura droit à une concurrence de premier plan avec deux adversaires déjà mesurées à plus de 7 m.

Les Lorrains

À ce niveau d’exigence, ils ne seront pas nombreux à espérer exister. Mais l’expérience, pour Yann Schrub et le Vosgien Mohammed Moussaoui, sera forcément bonne à prendre sur 3 000 m. Tout comme pour Pauline Lett sur 60 m haies. La hurdleuse d’A2M ne vise peut-être pas les Mondiaux de Doha mais les championnats de France indoor ne seront pas loin…